Noirs américains en quête d’origines, un juteux marché en vogue

Voici les 5 pires Nations pour les Immigrants Noirs

Le site africain-américain All Black stars nous offre un top 5 des pays les plus négrophobes et hostiles à l’immigration noire…

1. Israël

Dans l’Etat d’Israël, les immigrants africains ont été étiquetés «infiltrés» par des politiciens de droite et des militants, y compris par Benjamin Netanyahu, le premier ministre actuel. Environ 60 000 immigrants en provenance de pays africains – en particulier l’Erythrée et le Soudan, qui représentent la part du lion à quelque 90 pour cent du total – sont entrés en Israël ces dernières années à travers la péninsule du Sinaï. Cela a conduit à des craintes «le caractère juif du pays de 7,8 millions est menacée» comme l’a déclaré M. Netanyahu dans un discours en mai 2012. Ci-dessous, le lien d’une vidéo amateur mettant en évidence le traitement inhumain des immigrés africains en Israël.

2. Arabie Saoudite

Au cours des deux derniers mois, il y a eu un certain nombre de rapports des médias concernant le traitement inhumain des immigrés africains en Arabie saoudite, y compris les atrocités commises contre les Éthiopiens détenus dans les camps de concentration. Depuis Novembre 2013, plusieurs Éthiopiens ont été tués ou battus et plus de 100.000 ont été expulsés de force de l’Arabie saoudite. Un autre lien, cette fois une vidéo de Saoudiens qui battent des immigrants éthiopiens:

3. Chine

La province de Guangdong en Chine a attiré des centaines de milliers d’immigrants de toute l’Afrique durant la dernière décennie: du Burkina Faso et de la Somalie, Côte-d’Ivoire et le Ghana, la Tanzanie et l’Angola, rapporte TheGuardian du Royaume-Uni. Les immigrants africains se plaignent qu’ils sont ciblés dans des raids aléatoires, avec la police exigeant des passeports de tous les visages noirs présents. Au cours des dernières années, il y a eu une vague de répression de l’immigration qui a aliéné beaucoup d’immigrants, et qui a laissé des jeunes hommes blessés croupir en détention, disent les dirigeants de la communauté. “Vous rentrez chez vous: la police frappe à votre porte. Vous êtes dans la rue: la police vous retient. Vous êtes dans le bus, à l’intérieur d’un restaurant – elle est partout”, dit Emma Ojukwu, président de l’Association de la Communauté du Nigeria, dont les compatriotes compte pour près de la moitié des migrants. Ironiquement, les autorités chinoises sévissent sur les immigrés africains alors que plus de 2 millions de Chinois ont émigré vers le continent africain dans la dernière décennie.


4. République Dominicaine

Un tribunal de la République dominicaine a récemment dépouillé des milliers de personnes d’origine haïtienne de la nationalité dominicaine. Cependant, ce n’est qu’un exemple d’une longue histoire de traitements inhumains des Haïtiens aux mains de leurs voisins dominicains. Les experts ont averti que la décision de la cour dominicaine de dépouiller la citoyenneté des enfants d’immigrants haïtiens pourrait provoquer une crise des droits humains, laissant potentiellement des dizaines de milliers de personnes apatrides, face à la déportation de masse et la discrimination. Une étude soutenue par l’ONU publiée cette année estime qu’il y a près de 210 000 personnes d’origine haïtienne nées en République Dominicaine qui seraient touchés.

5. Italie

Beaucoup d’Italiens blancs voient la communauté afro-italienne et d’autres immigrants comme de la main-d’œuvre pas cher ou des petits délinquants. C’est en partie parce que de nombreux immigrants travaillent comme domestiques et travailleurs agricoles ou vendent des produits contrefaits dans les rues des grandes villes, selon un rapport récent de Reuters sur les immigrés africains en Italie. En outre, les enfants issus de l’immigration ne reçoivent pas automatiquement la citoyenneté, même s’ils sont nés sur le sol italien, fréquentent des écoles italiennes et passent toute leur vie en Italie. Ils doivent attendre jusqu’à ce qu’ils atteignent 18 ans pour appliquer. Bien que l’Italie a été une puissance coloniale en Afrique dans les 19e et 20e siècles et que les migrants sont venus en Italie depuis des décennies, le pays a surtout servi de voie de transit pour le reste de l’Europe et demeure donc blanc en très grande majorité.

Au cours des deux dernières décennies, un autre facteur a contrecarré les tentatives de développer une politique d’immigration globale et inclusive: la Ligue du Nord anti-immigration, un allié-clé des anciens gouvernements de coalition de l’ex-Premier ministre Silvio Berlusconi. Dans le contexte des images télévisés de bateaux surpeuplés secourus au large des côtes italiennes, les politiciens de la Ligue du Nord dépeignent les immigrants comme des envahisseurs venus voler les emplois – rhétorique qui ne tient pas compte de l’histoire de l’Italie comme un pays d’émigrants vers l’Amérique du Nord et du Sud dans le 19ème et 20ème siècles. Un membre de haut rang de la Ligue du Nord, Roberto Calderoli a comparé la première ministre noire de l’Italie, Cécile Kyenge, à un orang-outan cette année. Les membres de la neo-fascist Forza Nuova (Nouvelle Force néo-fasciste) était soupçonnés par la police de jeter des bananes au cours d’une table ronde publique sur l’immigration.

 

Source: AfroConcept News

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS