Tag Archives: sexe

Le « toupéré » ou le « dagg »: La plante qui fait le bonheur des couples

Une plante qui augmente les performances sexuelles, stimule la libido, accroît l’énergie et la masse musculaire, améliore la fertilité du couple et diminue les symptômes liés à la ménopause»

 

Présentation de la plante

Cette plante appelée « dagg ou daggu toubab » en wolof, « toupépé » en pulaar, appartient à la famille des Zygophyllacées et pousse pratiquement dans tous les types de sol. Elle est recouverte de poils plus ou moins argentés. Tiges rampantes, peu ramifiées ; feuilles opposées, paripennées, le plus souvent à six paires de folioles. Cette plante fleurit entre avril et septembre, voir novembre sous un climat chaud. Ses petites fleurs jaunes, portées par des pédoncules courts, sont souvent situées à l’aisselle des feuilles. Le fruit étoilé porte de longues épines qui permettent à l’espèce de se propager à l’aide d’animaux dans les pattes desquels ces épines peuvent se planter.

 

Les vertus empiriques de la plante

Traditionnellement, le « dagg » était utilisé dans le traitement de plusieurs maux dont les affections urinaires et dysfonctionnements sexuels. Et le mode d’utilisation varie selon les contrées.

Par exemple en zone asiatique, on utilisait la plante entière dans le traitement des leucorrhées, des calculs urinaires et rénaux et de l’impuissance sexuelle. Elle est aussi utilisée comme diurétique et, ses parties aériennes sont employées comme anti-inflammatoires et antalgiques. Sa racine elle, aiderait à soigner la gonorrhée, les coliques et les affections hépatiques.

En outre, cette plante a aussi une réputation de tonique. Cela a été vérifié sur des rats en laboratoire. Chez l’homme, des études ont montré que cette plante est un stimulant général. Elle améliore l’activité motrice et le tonus musculaire, il aide à restaurer la vigueur, la vitalité et l’endurance.

 

Composition chimique et propriétés

Le « toupéré » come l’appellent les peuls, contient de nombreux composés actifs incluant des saponines stéroïdiennes : protodioscine, diosgénine, ruscogénine et protogracilline. Leur structure moléculaire leur confère une activité biologique hormonale. Des phytostérols, comme le bêta-sitostérol, sont également présents. La plante contient également des acides aminés comme l’acide aspartique et l’acide glutamique. Son mode d’action est complexe. Sans être une hormone, ce végétal semble avoir des effets hormonaux dus aux stérols et aux saponines stéroïdiennes, principalement protodioscine et diosgénine, en plus grande quantité dans la plante fraîche. Ce dernier composant participant à la synthèse des hormones stéroïdes.

En outre, les hormones LH (hormone lutéinisante) et FSH (hormone stimulant le follicule) sont produites chez l’homme comme chez la femme, dans le cerveau, par l’hypophyse sous l’influence de l’hypothalamus. Ces hormones contrôlent le fonctionnement des gonades, les testicules chez l’homme et les ovaires chez la femme, et maintiennent un équilibre approprié entre (LH et FSH) et les hormones sexuelles. Avec l’âge, ce système a tendance à se déséquilibrer et la production de testostérone et d’œstrogènes diminuent.

Heureusement que l’administration orale de cette plante augmente les taux de LH et de testostérone libre. Cette plante semble agir au niveau de l’hypothalamus en accroissant la sécrétion de l’hormone lutéinisante (LH) et plus faiblement celle de FSH, conduisant ainsi à une élévation des niveaux de testostérone. Le « dagg » pourrait avoir une action directement sensibilisatrice sur les cellules de Leydig des testicules qui produisent la testostérone en réponse à la LH. Il augmente également la spermatogenèse, en stimulant l’activité de la FSH sur les cellules de Sertolli (produisant le sperme) dans les testicules et améliore la qualité des spermatozoïdes.

Notons aussi que chez l’homme l’administration par voie orale des extraits de la plante, serait susceptible d’augmenter le désir sexuel et d’améliorer l’érection : la ruscogénine, exerce une action vasoconstrictrice. Les fruits provoquent une amélioration de l’érection et une augmentation de la durée du coït.

Précisons d’autre part que le « toupépé » agirait aussi sur le dysfonctionnement sexuel féminin en améliorant la libido et en atténuant les symptômes vasomoteurs et neuropsychique de la ménopause : bouffées de chaleur, irritabilité émotionnelle, dépression, etc.

 

Une alternative !

Si vous n’arrivez pas à mettre la main sur cette plante, vous avez une alternative :

Faire moudre ensemble trois noix de petits kolas secs, une pognée de gingembre, de Xylopia aethiopica et d’Eugenia phyllata. Et une heure avant les opérations, mettre une cuillerée à café du mélange dans un demi-verre de Combretum micranthum chaud, laisser refroidir, filtrer et boire. Efficace pour maintenir l’érection ferme et booster la libido.

 

NB : la consommation du fruit est contre indiquée à la femme enceinte!


A noter : J’ai bien dit en haut que la plante s’appelle « dagg » en wolof et « toupéré » en peul. Vous la trouvez partout au Sénégal, même derrière les concessions et particulièrement au fouta, de Richard Toll à Ndioum y’en a beaucoup.

Xylopia aethiopica = « jar »     Combretum micranthum = quinkéliba

d’Eugenia phyllata = « xorom polé »

 

 

NB : Complément d’information :

Notez que le « dagg » n’est pas une drogue. A ce jour, aucune toxicité avérée ou potentielle n’a été révélée sur cette plante.

La plante diminue d’ailleurs la tension artérielle par diminution de l’activité de l’enzyme de conversion de l’angiotensine et a un effet préventif à la formation de calculs urinaires ou rénaux. Elle est cependant déconseillée chez les femmes enceintes ou qui allaitent. Son utilisation est aussi déconseillée chez les enfants.

Pour ce qui est de la posologie :

Feuilles : infusez une poignée dans 1 litre d’eau chaude et en boire un verre à thé trois fois par jour, après les repas.

Pour les racines : Mettre un lot en décoction dans un litre d’eau pendant 10 mn et en boire un demi-verre à café après chacun des trois repas.

L’Aphrodisiaque 10/10: Capable de soigner les problèmes de dysfonctionnement érectiles et augmente la durée de l’érection.

 

 

L'Aphrodisiaque 10/10
L’Aphrodisiaque 10/10

LIBIFEM: Ce médicament est un aphrodisiaque féminin. Il est capable de booster la libido féminine, d’aider celles qui souffrent d’une sécheresse vaginale ou qui ont des douleurs pendant le rapport. Il soigne en même temps certaines infections récurrentes chez la femme ainsi que les verrues ou condylomes

LIBIFEM

 

Serigne Samba Ndiaye

 

Source: sambamara.com

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Voici les 22 maladies que vous pouvez guérir en faisant l’amour, selon une étude de l’université de Wilkes

Hormis le fait d’être le fun et d’apporter du plaisir, le sexe offre aussi de nombreux bénéfices sur la santé. Découvrez les avantages d’avoir des rapports sexuels de façon régulière…

 

Selon l’université de Wilkes, faire l’amour deux fois par semaine libère un anticorps appelé immunoglobuline A ou IgA, qui aide à protéger le corps contre les infections et les maladies. Voici 22 des milliers de maladies que vous pouvez guérir en faisant l’amour:

 

bleu

Naviguez desormais sur notre site et accédez aux article de votre choix sans quiter votre profile facebbook. Pour le faire, cliquez sur ce lien:

Accedez au site

bleu

1. Le sexe vous protège contre le cancer de la prostate

Des recherches suggèrent que de fréquentes éjaculations (au moins cinq fois par semaine) chez l’homme réduisent le risque de développer, plus tard, un cancer de la prostate.

 

2. Le sexe vous aide à maintenir la forme

Rien de tel que de s’amuser (et de prendre du plaisir) en faisant du sport ! Faire l’amour est excellent pour votre activité cardiaque. Cela permet aussi de tonifier tous les muscles du corps. Cela semble dur à croire mais en faisant l’amour vous brûlez près de 200 calories en une demi-heure. Donc faire l’amour 3 fois par semaine vous permet de brûler au total 600 calories. Et c’est tellement mieux qu’un régime !

 

3. Le sexe soulage les maux de tête

Pendant le rapport sexuel, une hormone appelée ocytocine est libérée lors de l’orgasme; elle accroît le niveau d’endorphines qui agissent comme un antidouleur naturel. Et le corps peut se relâcher.

De nombreuses personnes constatent ainsi que leurs maux et douleurs (maux de tête, crampes, etc.) disparaissent ou s’améliorent après un rapport sexuel.

 

4. Le sexe aide à combattre la dépression

Les femmes qui ont des orgasmes régulièrement sont généralement plus relaxes, moins déprimées, et physiquement et émotionnellement plus satisfaites.

Le sexe aide aussi à mieux s’endormir et relâche la tension nerveuse en produisant, dans le cerveau, de la sérotonine – qui contrôle l’humeur et que l’on trouve également dans les antidépresseurs.

 

5. Le sexe vous garde jeune

Le sexe serait l’’une des composantes essentielles pour paraître environ dix ans de moins! Dans son ouvrage Secrets of the Superyoung, le Dr David Weeks, psychologue au Royal Edimburgh Hospital en Écosse, a compilé les habitudes de vie d’environ 3 500 personnes, âgées de 18 à 102 ans. Les personnes interrogées avaient en effet trois relations sexuelles minimum par semaine et elles avaient toutes pour particularité de paraître plusieurs années de moins que ce qu’’annonçait leur état civil. Ces effets bénéfiques ont d’ailleurs été confirmés par de nombreuses autres recherches.

 

6. Le sexe protège contre l’incontinence

Chez les femmes, les rapports sexuels réguliers favorisent la bonne santé du plancher pelvien et réduit ainsi les risques d’incontinence lié à l’âge.

 

7. Le sexe soigne l’esprit 

Faire l’’amour est un bonheur de la vie. Un plaisir que l’on s’’offre, que l’’on offre, que l’on partage. Faire l’’amour est un besoin sain du corps, du cœur et de l’’esprit qui nous remplit d’’énergie, de tendresse et de vie. C’est une façon de communiquer avec tous ses sens, ses sentiments. Un lieu de rencontre, où s’’entrecroisent créativité, ressourcement et apaisement.

 

8. Le sexe rend heureux 

Les gens qui sont sexuellement actifs sont en général plus heureux (ce qui est excellent pour le système immunitaire) et moins enclins à la dépression.

 

9. Le sexe protège contre l’insomnie 

Le manque de sommeil a un impact négatif sur notre quotidien. Pour combattre l’insomnie, les experts recommandent, entre autre, d’arrêter l’alcool et la caféine, de regarder moins souvent la télé et de prendre un bain avant de se coucher. Faire l’amour peut être rajouté à cette liste de conseils pour bien dormir. Les hommes s’endorment presque instantanément après, et les toxines libérées au moment de l’acte ont un effet tranquillisant sur les femmes.

 

10. Le sexe protège contre les maladie de la peau

Faire l’amour régulièrement libère donc une pléthore d’hormones dans le corps, appelées «Les hormones du bonheur». Et elles contiennent de la testostérone. Avec l’âge, le niveau de testostérone diminue. Ainsi, de nombreux rapports sexuels assurent un bon niveau de testostérone dans le corps.

Cette hormone joue un rôle important: elle garde les os et les muscles en santé, sans oublier l’aspect jeune de la peau.

 

 

11. Le sexe protège contre le cancer du sein 

L’’orgasme préviendrait l’’apparition du cancer du sein. Une étude australienne suggère que la stimulation des seins chez la femme libère une hormone appelée l’’ocytocine. L’’étude précise que l’’ocytocine est libérée en grande quantité au moment de l’’orgasme, et que l’’activité sexuelle pourrait donc avoir un rôle protecteur contre ce type de cancer.

 

12. Le sexe protège contre les maladies cardiovasculaires 

Une relation sexuelle est bénéfique pour votre cœur. Une étude réalisée à l’Université Queen de Belfast montre que faire l’amour trois fois par semaine réduit de moitié le risque d’attaque cardiaque ou d’AVC. Chez les femmes, le sexe augmente la production d’œstrogènes, connus pour lutter contre les maladies cardiaques. Et il y a de bonnes nouvelles pour votre homme aussi : une autre étude publiée dans le Journal d’épidémiologie et de santé communautaire affirme que le sexe deux fois ou plus par semaine réduit le risque de crise cardiaque fatale, de 50% de plus, par rapport aux hommes qui ne font l’amour qu’une fois par mois.

 


 

13. Le sexe tonifie l’estime de soi

C’est connu, tel l’’appétit qui augmente en mangeant, plus vous avez des rapports sexuels, plus vous en aurez envie. Le corps sexuellement actif dégage une très grande quantité de phéromones, qui, tel un parfum sexuel, vous rendrait encore plus attirant(e) pour votre partenaire.

Enfin se sentir désiré(e), nous fait sentir beau ou belle et s’avère un excellent tonique pour l’’estime de soi!

 

 

14. Le sexe augmente la maîtrise de soi

Avoir régulièrement des rapports sexuels apaise et diminue le stress. Il procure épanouissement et confiance en soi. Une récente étude menée à Scotland a démontré que les personnes sexuellement actives sont plus aptes à garder leur sang froid et à gérer des situations de stress.

 

 

15. Le sexe protège de la grippe et de l’asthme

Selon des chercheurs, faire l’amour au moins une à deux fois par semaine augmente la production d’anticorps (les immunoglobulines A) qui nous protègent des infections virales comme la grippe. Le sexe est aussi un antihistaminique naturel : il combat l’asthme et le rhume des foins.

 

16. Le sexe fait vivre plus longtemps

Le sexe ne vous fait pas seulement sentir plus jeune : la recherche montre qu’il peut réellement ralentir le processus de vieillissement. Lorsque vous atteignez l’orgasme, le corps sécrète la DHEA ( déhydroépiandrostérone ou prastérone ), une hormone connue pour améliorer la santé du système immunitaire, la réparation des tissus qui aide à garder une peau jeune. La DHEA favorise également la production d’autres hormones comme les œstrogènes, qui peut prolonger la vie par l’amélioration de la santé cardiovasculaire. C’est donc prouvé, le sexe rajeunit !

 

Une étude de 1981 démontrait que le taux de mortalité chez les plus de soixante-dix ans était plus faible chez les hommes ayant encore une activité sexuelle…

 

17. Le sexe tonifie votre bassin

Les exercices de Kegel, du Dr Kegel, consistent en la contraction puis la relaxation des muscles du bassin. Les experts recommandent aux femmes de les pratiquer quotidiennement pour se préparer aux contraintes de la grossesse. Cependant, le problème c’est qu’ils doivent être exercés quotidiennement pour être vraiment efficaces. Heureusement, il y a une autre façon de renforcer ces muscles, en effet, sans vous en rendre compte, en faisant l’amour vous tonifiez votre bassin. Et plus les muscles sont fermes, meilleur est le plaisir.

 

18. Le sexe protège la femme contre les maladies mentales 

Selon une étude, le sperme, absorbé dans le corps humain aide la femme à réguler ses hormones et donc réduit le risque de maladie mentale.

 

19. Le sexe soigne le mal de dos

On a montré dans des études que la stimulation vaginale avait pour effet d’augmenter la tolérance à la douleur. L’auto-stimulation du clitoris exerce également un effet analgésique. Selon les chercheurs, ce genre de stimulation peut soulager la douleur causée par les crampes menstruelles, l’arthrite, le mal de dos et diverses autres affections.

 

 

20. Le sexe protège contre les caries 

Embrasser chaque jour éloigne le dentiste. La salive nettoie et fait diminuer le niveau d’acide qui cause les caries et prévient contre la plaque dentaire.

Un analgésique, dans la salive, baptisé opiorphine soulage les douleurs physiques et les douleurs liées à l’inflammation, selon une étude française

 

 

21. Le sexe soulage la drépanocytose

Pendant le rapport sexuel, le cœur bat plus vite et accroît donc le niveau d’oxygène dans le sang et la vitesse de la circulation sanguine. Deux conditions qui évitent la falciformation des hématies et de thromboses.

 

22. Le sexe contribue au bonheur

Les moments de plaisir et d’affection que nous partageons avec notre partenaire, demeurent inestimables. Et présentent de nombreux effets psychologiques bénéfiques pour notre santé mentale, comme lutter contre la dépression.

 

Des économistes de l’Université de Warwick se sont amusés à comparer comment la sexualité et l’argent contribuaient au bonheur. Après avoir interrogé 16 000 personnes, la constatation principale est que les personnes qui sont les plus heureuses sont aussi celles qui font d’avantage l’amour. Et l’impact semble être le plus fort chez les individus au niveau d’éducation élevé. Par ailleurs, un revenu supérieur, n’implique par forcément plus de rapports sexuels.

 

Le vieux dicton « L’argent n’achète pas le bonheur » trouve ici tout son sens pour les chercheurs. Pas besoin de travailler plus pour gagner plus. En faisant simplement l’amour une fois par semaine, plutôt qu’une fois par mois, le bonheur supplémentaire éprouvé devrait être équivalent à 50 000 dollars ( environ 37 000 euros) supplémentaires de vos revenus !

 

Toujours pour l’abstinence sexuelle?

femme-qui-sourit.gif

 

L’Amour, en vrai, ça se passe comme ça. Regardez!!!


Source: marichesse.com

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS