Tag Archives: femme

Utilisation des plantes et les secrets du Cassia occidentalis (Vidéo)

A travers cette vidéo, Sambamara revient sur les plantes médicinales : de la cueillette à l’utilisation. Il reprécise aussi la relation qui existe entre le sol, la plante et l’individu. Enfin, il y présente aussi les secrets que cache le Cassia occidentalis ainsi que ses différentes vertus médicinales.

Serigne Samba Ndiaye

 

Source: sambamara.com

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Le « toupéré » ou le « dagg »: La plante qui fait le bonheur des couples

Une plante qui augmente les performances sexuelles, stimule la libido, accroît l’énergie et la masse musculaire, améliore la fertilité du couple et diminue les symptômes liés à la ménopause»

 

Présentation de la plante

Cette plante appelée « dagg ou daggu toubab » en wolof, « toupépé » en pulaar, appartient à la famille des Zygophyllacées et pousse pratiquement dans tous les types de sol. Elle est recouverte de poils plus ou moins argentés. Tiges rampantes, peu ramifiées ; feuilles opposées, paripennées, le plus souvent à six paires de folioles. Cette plante fleurit entre avril et septembre, voir novembre sous un climat chaud. Ses petites fleurs jaunes, portées par des pédoncules courts, sont souvent situées à l’aisselle des feuilles. Le fruit étoilé porte de longues épines qui permettent à l’espèce de se propager à l’aide d’animaux dans les pattes desquels ces épines peuvent se planter.

 

Les vertus empiriques de la plante

Traditionnellement, le « dagg » était utilisé dans le traitement de plusieurs maux dont les affections urinaires et dysfonctionnements sexuels. Et le mode d’utilisation varie selon les contrées.

Par exemple en zone asiatique, on utilisait la plante entière dans le traitement des leucorrhées, des calculs urinaires et rénaux et de l’impuissance sexuelle. Elle est aussi utilisée comme diurétique et, ses parties aériennes sont employées comme anti-inflammatoires et antalgiques. Sa racine elle, aiderait à soigner la gonorrhée, les coliques et les affections hépatiques.

En outre, cette plante a aussi une réputation de tonique. Cela a été vérifié sur des rats en laboratoire. Chez l’homme, des études ont montré que cette plante est un stimulant général. Elle améliore l’activité motrice et le tonus musculaire, il aide à restaurer la vigueur, la vitalité et l’endurance.

 

Composition chimique et propriétés

Le « toupéré » come l’appellent les peuls, contient de nombreux composés actifs incluant des saponines stéroïdiennes : protodioscine, diosgénine, ruscogénine et protogracilline. Leur structure moléculaire leur confère une activité biologique hormonale. Des phytostérols, comme le bêta-sitostérol, sont également présents. La plante contient également des acides aminés comme l’acide aspartique et l’acide glutamique. Son mode d’action est complexe. Sans être une hormone, ce végétal semble avoir des effets hormonaux dus aux stérols et aux saponines stéroïdiennes, principalement protodioscine et diosgénine, en plus grande quantité dans la plante fraîche. Ce dernier composant participant à la synthèse des hormones stéroïdes.

En outre, les hormones LH (hormone lutéinisante) et FSH (hormone stimulant le follicule) sont produites chez l’homme comme chez la femme, dans le cerveau, par l’hypophyse sous l’influence de l’hypothalamus. Ces hormones contrôlent le fonctionnement des gonades, les testicules chez l’homme et les ovaires chez la femme, et maintiennent un équilibre approprié entre (LH et FSH) et les hormones sexuelles. Avec l’âge, ce système a tendance à se déséquilibrer et la production de testostérone et d’œstrogènes diminuent.

Heureusement que l’administration orale de cette plante augmente les taux de LH et de testostérone libre. Cette plante semble agir au niveau de l’hypothalamus en accroissant la sécrétion de l’hormone lutéinisante (LH) et plus faiblement celle de FSH, conduisant ainsi à une élévation des niveaux de testostérone. Le « dagg » pourrait avoir une action directement sensibilisatrice sur les cellules de Leydig des testicules qui produisent la testostérone en réponse à la LH. Il augmente également la spermatogenèse, en stimulant l’activité de la FSH sur les cellules de Sertolli (produisant le sperme) dans les testicules et améliore la qualité des spermatozoïdes.

Notons aussi que chez l’homme l’administration par voie orale des extraits de la plante, serait susceptible d’augmenter le désir sexuel et d’améliorer l’érection : la ruscogénine, exerce une action vasoconstrictrice. Les fruits provoquent une amélioration de l’érection et une augmentation de la durée du coït.

Précisons d’autre part que le « toupépé » agirait aussi sur le dysfonctionnement sexuel féminin en améliorant la libido et en atténuant les symptômes vasomoteurs et neuropsychique de la ménopause : bouffées de chaleur, irritabilité émotionnelle, dépression, etc.

 

Une alternative !

Si vous n’arrivez pas à mettre la main sur cette plante, vous avez une alternative :

Faire moudre ensemble trois noix de petits kolas secs, une pognée de gingembre, de Xylopia aethiopica et d’Eugenia phyllata. Et une heure avant les opérations, mettre une cuillerée à café du mélange dans un demi-verre de Combretum micranthum chaud, laisser refroidir, filtrer et boire. Efficace pour maintenir l’érection ferme et booster la libido.

 

NB : la consommation du fruit est contre indiquée à la femme enceinte!


A noter : J’ai bien dit en haut que la plante s’appelle « dagg » en wolof et « toupéré » en peul. Vous la trouvez partout au Sénégal, même derrière les concessions et particulièrement au fouta, de Richard Toll à Ndioum y’en a beaucoup.

Xylopia aethiopica = « jar »     Combretum micranthum = quinkéliba

d’Eugenia phyllata = « xorom polé »

 

 

NB : Complément d’information :

Notez que le « dagg » n’est pas une drogue. A ce jour, aucune toxicité avérée ou potentielle n’a été révélée sur cette plante.

La plante diminue d’ailleurs la tension artérielle par diminution de l’activité de l’enzyme de conversion de l’angiotensine et a un effet préventif à la formation de calculs urinaires ou rénaux. Elle est cependant déconseillée chez les femmes enceintes ou qui allaitent. Son utilisation est aussi déconseillée chez les enfants.

Pour ce qui est de la posologie :

Feuilles : infusez une poignée dans 1 litre d’eau chaude et en boire un verre à thé trois fois par jour, après les repas.

Pour les racines : Mettre un lot en décoction dans un litre d’eau pendant 10 mn et en boire un demi-verre à café après chacun des trois repas.

L’Aphrodisiaque 10/10: Capable de soigner les problèmes de dysfonctionnement érectiles et augmente la durée de l’érection.

 

 

L'Aphrodisiaque 10/10
L’Aphrodisiaque 10/10

LIBIFEM: Ce médicament est un aphrodisiaque féminin. Il est capable de booster la libido féminine, d’aider celles qui souffrent d’une sécheresse vaginale ou qui ont des douleurs pendant le rapport. Il soigne en même temps certaines infections récurrentes chez la femme ainsi que les verrues ou condylomes

LIBIFEM

 

Serigne Samba Ndiaye

 

Source: sambamara.com

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Voici comment nettoyer vos artères coronaires avec un simple fruit!

La prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires ne seront pas trouvés dans votre armoire à pharmacie mais plutôt dans votre placard de cuisine ou dans votre jardin, sur un arbre.

 

Une nouvelle étude publiée dans la revue Atherosclerosis confirme que les extraits de la grenade peuvent prévenir et/ou inverser la pathologie primaire associée à la mortalité cardiaque: l’épaississement progressif des artères coronaires causé par l’accumulation de matières grasses connue comme l’athérosclérose.

L’étude s’est basée sur des recherches laboratoires: des souris avec une susceptibilité génétique aux blocages des artères coronaires spontanées, qui ont reçu l’extrait de grenade via leur eau potable pendant deux semaines, à partir de trois semaines d’âge. Malgré le fait que le traitement grenade en fait augmenter le taux de cholestérol associés à des particules de très faible densité lipoprotéines de taille, le traitement a, à la fois, réduit la taille des plaques d’athérosclérose dans le sinus aortique (l’ouverture dilatée au-dessus de la valve aortique) et a réduit la proportion des artères coronaires avec plaques d’athérosclérose occlusives d’une manière remarquable.

bleu

Naviguez desormais sur notre site et accédez aux article de votre choix sans quiter votre profile facebbook. Pour le faire, cliquez sur ce lien:

Accedez au site

bleu

Les chercheurs ont également constaté que le traitement à l’extrait de grenade a entraîné les effets bénéfiques suivants:

– réduit le niveau de stress oxydatif, du monocyte chimiotactique protéine, qui est associée aux processus inflammatoires dans les artères,

– réduit aussi l’accumulation du lipide dans le muscle cardiaque, l’infiltration des macrophages dans le muscle cardiaque…

 

bleu

La grenade un trésor pour rester en bonne santé

 

Ce n’est pas pour rien que la grenade était le fruit des dieux égyptiens. C’est un véritable concentré de bienfaits. Consommé en graines ou bien en jus, elle est excellente pour la santé. Baya vous dévoile ses secrets.

 

Un puissant antioxydant 

La grenade contient de puissants antioxydants, qui selon plusieurs études réduisent considérablement les risques de cancer  et notamment le cancer de la prostate, du sein et du colon. La grenade aide aussi à prévenir l’hypertension et les risques de maladie cardio-vasculaire.


 

La grenade et la libido

La grenade a également de l’effet sur les hormones. Consommer de la grenade quotidiennement permettrait sur le long terme de pallier à des troubles de l’érection. Elle aurait aussi un effet bénéfique sur la libido.

 

Un anti-âge naturel

Plusieurs marques de cosmétiques utilisent des extraits de grenade dans leurs crèmes anti-âge. La grenade grâce à ses nombreux antioxydants agit efficacement sur  les fibres de la peau à qui elle procure souplesse et élasticité.

 

La grenade combat les problèmes digestifs

La grenade lutte contre les ballonnements, les digestions difficiles, les diarrhées et les flatulences. Ce fruit contenant des fibres et du tanin permet une action antibactérienne et anti-inflammatoire de l’appareil digestif.

 

La grenade booste le système immunitaire

La grenade contient 40% des apports nécessaire journalier en vitamine C et de la vitamine B6 qui renforcent le système immunitaire. Elle est également riche en vitamine B5 qui favorise le bon fonctionnement du système nerveux.

C’est la saison, profitez en pour vous régaler et faire du bien à votre corps!

 Farah.B

 

 

Source: baya.tn

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS