Une étude révèle l'existence d'un lien entre des taux élevés, mais non pathologiques, de sucre dans le sang et la présence de troubles de la mémoire. Crédits : Pallbo

SANTE: Un lien entre excès de sucre dans le sang et problèmes de mémoire

S’il est connu que les taux élevés de sucre dans le sang des diabétiques sont associés à l’apparition de problèmes de mémoire, une nouvelle étude révèle que ce phénomène pourrait aussi concerner les personnes dont le taux de sucre dans le sang est inférieur à celui d’un diabétique.       

 

Des taux de sucre dans le sang élevés, mais toutefois nettement inférieurs à ceux d’un diabétique, seraient associés à des problèmes de mémoire, selon une étude allemande. Si ce phénomène avait déjà été démontré pour les personnes diabétiques ainsi que celles en état de prédiabète, cette nouvelle étude révèle son existence pour des individus dont le taux de sucre dans le sang est inférieur aux seuils considérés comme pathologiques. Pour parvenir à ce résultat, la neurologue Agnes Flöel (Faculté de Médecine Charité de Berlin, Allemagne) et ses collègues ont recruté 141 volontaires. Âgés de 50 à 80 ans, aucun de ces derniers n’était diabétique, ni ne présentait de troubles de la mémoire. Dix heures après leur dernier repas, tous les volontaires ont effectué une prise de sang.

Puis ils ont été soumis à un test de mémoire (connu sous le nom de « Rey Auditory Verbal Learning Test »), au cours duquel ils ont eu pour mission de mémoriser autant de mots que possible au sein d’un groupe de 15 mots, puis de les restituer au bout de différentes périodes de temps. Résultat ? Les volontaires dont les taux de sucre dans le sang étaient les plus élevés ont présenté des performances inférieures à ceux dont les taux de sucre dans le sang étaient bas. Ce résultat signifie-t-il que les taux de sucre dans le sang élevé engendrent des problèmes de mémoire ? Pour l’instant, il est impossible d’affirmer l’existence d’un tel lien de cause à effet. Ce qui a été observé est une simple corrélation, que de nouvelles expériences devront analyser plus en détail afin d’en comprendre la nature. Toutefois, il faut signaler qu’une étude menée en 2012 avait mis en évidence l’existence d’une corrélation entre des taux de glucose dans le sang élevé et la présence de lésions dans l’hippocampe, cette zone du cerveau impliquée dans les processus de mémoire (accéder à l’étude « Higher normal fasting plasma glucose is associated with hippocampal atrophy »).

Enfin, il est à noter qu’une précédente étude avait déjà pointé le fait que des personnes âgées dotées d’un taux de sucre dans le sang élevé, mais toutefois inférieur à celui d’un diabétique, étaient plus enclines à développer des problèmes cognitifs que les personnes du même âge dotées d’un taux de sucre dans le sang plus bas (accéder à l’étude « Glucose Levels and Risk of Dementia »). Cette nouvelle étude a été publiée le 23 octobre 2013 dans la revue « Neurology », sous le titre « Higher glucose levels associated with lower memory and reduced hippocampal microstructure ».    


 

Alain Tranet

Source: journaldelascience.fr

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS