Révisionisme du génocide contre les tutsi

Révisionisme du génocide contre les tutsi: Canal + profane la mémoire des victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi

Le Génocide perpétré contre les Tutsi par le Hutu Power a fait plus d’un million de victimes en 100 jours en 1994. Le régime aux commandes pendant le Génocide avait ses entrées à Paris et bénéficiait d’un siège à l’ONU. La France ne s’est jamais formellement excusée auprès du Rwanda, pour son attitude pendant le Génocide.

Les gouvernants français de l’époque adoptent aujourd’hui, pour la plupart, une attitude de condescendance et de mépris à l’égard de Kigali. L’opinion française pourtant informée par de nombreuses émissions et ouvrages divers  sur le Génocide, se mure dans le déni et l’aveuglement alors que s’approche la 20ème commémoration du Génocide en avril 2014.

Cela rend d’autant plus impardonnable le comportement de la chaîne privée Canal + qui diffusait vendredi 20 décembre, dans le cadre de son émission phare #DBQT un sketch abject de 7 minutes sur le thème du Génocide perpétré contre les Tutsi. Une telle émission est une honte non seulement pour la chaîne privée et ses dirigeants, mais aussi pour le public qui a applaudi et ri aux provocations obscènes et injurieuses des comédiens.

Le CSA, Conseil supérieur de l’audiovisuel, a pour sa part failli à sa mission en fermant les yeux sur la diffusion d’une telle émission.

*

Verbatim du sketch intitulé  “rendez-vous en parenthèse inattendue” diffusé hier soir devant 746.000 téléspectateurs, un record  d’audience historique dont la chaîne se félicite.

Voix off: Découvrez la nouvelle émission de Frédéric Lopez “rendez vous en parenthèse inattendue”: 3 personnalités vont se retrouver en toute intimité pour un moment privilégié, en terre inconnue, au Rwanda, Gilles Lellouche, Honoré résident Tutsi, et Audrey Fleuron (les comédiens poussent des cris de singes).

Frédéric Lopez: Eh ben, bienvenue Gilles.

Gilles Lellouche: C’est magnifique.

Frédéric Lopez: T’es loin du périph’ hein?

Gilles Lellouche: Ouais, sacrément,ouais.

Frédéric Lopez: Tu,  tu m’suis y’a encore plein de choses à voir.

Gilles Lellouche: Quoi me dis pas qu’y a encore une surprise?

Frédéric Lopez: Ah, y’en aura plein

Gilles Lelouche s’adressant à Honoré: je vais prendre un thé à la menthe, moi, s’il vous plaît.

Frédéric Lopez (à Audrey et Gilles) : Honoré est un Tutsi, c’est un invité comme vous deux, on est dans son pays le Rwanda.

Les comédiens: “Aaaaah”

Gilles Lellouche: Tootsie, comme le film en fait…

Rires.

Audrey: C’est le berceau de l’humanité ici hein?

Frédéric Lopez: Elle est belle, hein, cette terre?

Gilles: La terre originelle.

Audrey: Si ça se trouve Lucie elle a marché là, hein, Frédéric: si ça se trouve…

La voix off: c’est le moment du repas où les 3 invités commencent à se découvrir.

Honoré arrive avec une calebasse: je vous ai préparé un plat de mon pays, ça s’appelle “Ougali”.

 

Gilles Lellouche

 

Gilles Lellouche: Non mais, je dis ça parce que les Hutus et les Tutsis, y se sont un peu chicané c’est pour ça.

Ricanements des comédiens et du public

Frédéric: On aime bien les jeux de mots chez nous, la transition est toute trouvée Gilles, parce que j’aimerais qu’on parle du malheur d’Honoré. Honoré a vécu des malheurs et j’aimerais qu’on en parle, qu’il en parle, qu’il témoigne de sa terrible aventure pendant qu’on mange.

Ricanements du public. 

Honoré: Un jour les Hutus sont arrivés dans mon village, ils sont rentrés dans les maisons et il n’y a eu aucun survivant (pendant ce temps les autres comédiens mangent avec les mains, et opinent) alors que j’avais encore mon petit frère dans mes bras, je pousse la porte de notre maison et là je découvre que le reste de ma famille a été massacrée aussi.

Audrey la bouche pleine: Oh la vache!

Honoré: Là mon corps tout entier s’est mis à trembler.

Gilles  d’un ton détaché: Ouais normal, excusez moi, (il prend un appel) allô, non, non j’suis pas à Paris là j’suis au …au Sénégal j’crois, ouais, non, (il a la bouche pleine) eh ben non, tu fais comme pour toi, connard, c’est toi l’connard, ah, ah connard (il raccroche) vas y continue là, excuse moi tu peux…


Honoré: Je tremblais, c’était…

Frédéric Lopez: Merci pour ce superbe et bouleversant témoignage, Honoré, j’aimerais qu’on s’arrête sur toi Audrey, un petit peu qu’on parle de toi eh ouais, c’est le principe, euh, je crois que tu as un rapport très particulier toi au Rwanda?

Audrey: Ah ouais, non j’ai pas envie d’en parler.

Frédéric Lopez: Très bien il s’agit de…de l’adoption, c’est ça?

Audrey: Oui, non, mais vraiment, j’ai pas envie d’en parler, donc si on peut éviter.

Frédéric Lopez: Eh bien écoute , je vais donc respecter ta pudeur, je vais donc en parler pour Audrey…

Audrey: Non mais c’est bon je vais le faire moi même si c’est ça.

Frédéric Lopez: Y’a pas de problème on t’écoute.

Audrey: Bon ben voila, y’a 6 ans je voulais adopter un p’tit orphelin, je sais qu’ici y’en avait plein, enfin je veux dire que le pays avait subi un drame terrible hein, et (elle se gratte la tête) ben j’ai fait une belle connerie…

Honoré: Pardon?

 

Audrey

 

La voix off: Honoré a sorti un instrument typiquement tutsi et il entonne une des plus jolies chansons de son magnifique pays.

Honoré: Ça s’appelle “fait dodo Colas mon p’tit frère”.

Frédéric Lopez: C’est marrant, y’a pas de frontière finalement.

Gilles: Le monde est tout petit, petit.

Honoré : Fais dodo Colas  mon p’tit frère…

Audrey: Ah ben ouais c’est les mêmes paroles.

Honoré: Fais dodo car les autres sont morts.

Audrey et les autres: Ah c’est un petit peu différent, y’a une adaptation.

 

Audrey et les autres

 

Nano & Mitz

 

Source: nanojv

 

bleu

 

Lire également:

Canal + s’est attaquée de façon évidente et insupportable à la mémoire des victimes du Génocide contre les Tutsi.

Pour les explorateurs de Canal Plus, toujours très délicats, le Rwanda c’est les tableaux en bouse de vache

 

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS