Le marc de café - source d'énergie du futur

Le marc de café : source d’énergie du futur ?

Le marc de café peut être valorisé de différentes manières. Cette poudre noire  résultant de la préparation du café a toujours attiré l’œil. Les chercheurs de  l’Université de Cincinnati proposent un procédé prometteur. Le marc de café  deviendrait une bonne source d’énergie capable de s’auto-traiter. 

Nos  grands-mères adorent utiliser le marc de café. C’est vrai quoi, pourquoi mettre  les déchets de café directement à la poubelle ? Alors qu’avec cette belle  couleur et sa texture fine, elle nous appelle : utilise-moi ! Le premier usage  simple est la réutilisation de la poudre pour alléger le terreau des plantes. Le  marc se désagrégera assez vite et apportera de l’azote et du phosphate à vos  plantes vertes. Si vraiment, on en a des kilos, le marc peut aller enrichir  votre compost. Et puis tiens, si vous ne savez pas quoi en faire, au lieu de le  poubelliser, mettez-le dans votre évier, une légende urbaine explique qu’il est  capable de nettoyer l’intérieur de vos tuyaux.

bleu

Naviguez desormais sur notre site et accédez aux article de votre choix sans quiter votre profile facebbook. Pour le faire, cliquez sur ce lien:

Accedez au site

bleu


 

On ne sait pas si c’est ce genre de trucs et  astuces de la campagne qui a donné des idées aux chercheurs de Cincinnati, mais  ils ont décidé de valoriser le marc de café de façon un peu plus sérieuse. Tout  a commencé en 2010, avec un bidon de 20 litres de marc de café venant du  Starbucks implanté sur le campus de l’université. Des étudiants en ingénierie  environnementale se sont posé la même question que notre grand-mère : que  peut-on faire avec ce gros bidon de marc de café ?  Voici en trois  points les idées qu’ils ont eues :

  • Extraire l’huile contenue dans le marc, valoriser cette huile en  biodiesel
  • Assécher le marc auquel on a enlevé l’huile afin d’en faire un filtre  capable de traiter du biodiesel
  • Bruler ce qui reste pour produire de l’électricité

En premier  lieu, les étudiants ont extrait l’huile du marc de café. Les triglycérides  résultants ont été transformés en biodiesel et en glycérine. Le marc de café  contenait entre 8 et 19 % d’huile. Le biodiesel résultat de l’extraction est  intéressant puisqu’il est capable de rentrer dans les standards internationaux.  Le marc asséché servant de filtre a permis de purifier le biodiesel. On a pu  enlever des reliquats de glycérine ainsi qu’un peu de méthanol. Par contre, ce  filtre est un peu moins bon que ceux qui sont traditionnellement  employés.  Ces premiers résultats sont encourageants. Yang Liu, un des  étudiants auteurs de cette étude va les présenter à un congrès national à  Indianapolis, cette semaine. Le sujet continuera d’être traité afin de voir  comment améliorer les processus.  Pour les seuls États-Unis, on estime à  plus d’un million de tonnes les déchets de la consommation du café. La plupart  du marc de café est juste enfoui… dans le pot de fleurs de votre grand-mère ou  ailleurs.

Références: University of Cincinnati                

 

Source: paperblog.fr

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS