Le café

Le café ralentirait la progression du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate progresse moins chez les hommes qui buvaient plus de 4 tasses de café par jour avant leur diagnostic.

 

Voici une étude qui réjouira les adeptes du café : leur boisson favorite pourrait les protéger d’une progression rapide du cancer de la prostate. C’est la conclusion de travaux préliminaires menés par le Fred Hutchinson Cancer Research Center, parus dans Cancer Causes & Control.

Le cancer de la prostate est le premier cancer touchant l’homme. Son diagnostic comme son traitement font l’objet de controverses. Récemment, des chercheurs de l’Inserm ont mis en évidence son surtraitement et son surdiagnostic en France.

Lire : Trop de cancers de la prostate inutilement traités en France

Or, selon de nouveaux résultats, boire du café ralentirait la progression du cancer de la prostate. Le café contient des composés aux propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Les chercheurs ont voulu savoir si sa consommation protégeait d’une progression rapide du cancer. Ils se sont aussi intéressés au thé, lui aussi suspecté de propriétés anti-cancéreuses. Riche en flavonoïdes, le thé protégerait des maladies cardiovasculaires, aiderait à perdre du poids et favoriserait la mémoire.

Lire : Les vertus insoupçonnées du thé

630 hommes qui avaient entre 35 et 74 ans au moment du diagnostic ont été suivis pendant au moins 5 ans. Les chercheurs ont relevé leur consommation de café et de thé deux ans avant le diagnostic. 61 % des patients buvaient au moins une tasse de café par jour et 12 % au moins 4 tasses par jour. Pendant le suivi, 125 hommes sont décédés, dont 38 du cancer de la prostate. Il y a eu 140 cas de progression ou de récurrence du cancer. Les hommes qui buvaient au moins 4 tasses de café par jour avaient un risque réduit de 59 % de voir leur cancer progresser, par rapport à ceux qui buvaient un maximum d’une tasse par semaine.

Le café contient des molécules intéressantes dans la prévention du cancer, à commencer par les acides chlorogénique et caféique. Ceux-ci  inhibent la méthylation de l’ADN, un procédé qui peut favoriser la progression du cancer. La caféine aurait elle aussi un effet anti-cancéreux car elle limite la croissance cellulaire. Dans cette étude, les chercheurs n’ont pas observé d’effet de la consommation de café sur la mortalité par cancer de la prostate. D’autres travaux avaient montré que le café favorise la longévité.

Lire : Boire du café est bon pour la santé

Concernant le thé,  il n’y avait pas de relation entre la consommation de thé et la progression du cancer de la prostate, mais cette étude comptait peu de consommateurs de thé. D’autres travaux sont donc nécessaires pour mettre en évidence un éventuel rôle du thé.


 

Source

Geybels MS, Neuhouser ML, Wright JL, Stott-Miller M, Stanford JL. Coffee and tea consumption in relation to prostate cancer prognosis. Cancer Causes Control. 2013 Aug 2.

 

In lanutrition.fr

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS