© AFP | Fouilles sur le site d'Abydos, en Égypte, où a été découverte la tombe d'un nouveau pharaon

La tombe d’un pharaon égyptien inconnu découverte sur le site d’Abydos

Des archéologues américains ont découvert, en effectuant des fouilles sur le site d’Abydos au sud du Caire, la tombe d’un pharaon égyptien jusqu’alors inconnu : celle de Senebkay, qui a régné sur l’Égypte il y a près de 3 700 ans.

Senebkay était jusqu’alors complètement inconnu des spécialistes de l’Égypte ancienne. Le ministère égyptien des Antiquités a déclaré, mercredi 15 janvier, qu’une équipe d’archéologues américains de l’Université de Pennsylvanie avait découvert sa tombe sur le site d’Abydos, une ancienne ville sainte à environ 400 kilomètres au sud du Caire.

Des cartouches royales révélant le nom complet de ce pharaon, qui a régné sur l’Égypte il y a près de 3 700 ans, ont été décryptées sur son sarcophage et sur un mur de la tombe dont le plafond était en bois. Une découverte inédite, a ajouté Ali al-Asfar, le chef du département des Antiquités pharaoniques.
Les archéologues ont également découvert le squelette du pharaon, qui semble indiquer qu’il mesurait 1m85, déclare par ailleurs le ministère, dans un communiqué. En outre, des vases funéraires destinés à recevoir les organes des corps momifiés ont été mis au jour. Aucun élément du mobilier funéraire n’était, en revanche, présent dans la tombe, ce qui indique qu’elle a été pillée durant l’ère pharaonique.

Cliquez sur l’image pour ouvrir le diaporama


  • Une équipe d’archéologues américains a découvert la tombe de Senebkay sur le site d’Abidos, dans le sud de l’Égypte.
    © © Ministère égyptien des Antiquités

  • Le pharaon Senebkay a régné il y a près de 3 700 ans. Il était jusqu’à présent inconnu des historiens et des archéologues.
    © © Ministère égyptien des Antiquités

  • Des cartouches royales révélant le nom complet du pharaon ont été décryptées sur l’un des murs de la tombe et sur son sarcophage.
    © © Ministère égyptien des Antiquités

  • Son nom figurait également sur le plafond en bois de la tombe, a indiqué le ministère égyptien des Antiquités.
    © © Ministère égyptien des Antiquités


  • Les archéologues ont mis au jour des vases funéraires mais n’ont trouvé aucun éléments du mobilier funéraire. Ils en ont conclu que la tombe avait dû être pillée pensant l’ère pharaonique.
    © © Ministère égyptien des Antiquités

  • Le squelette du pharaon a été découvert dans la tombe. D’après ses ossements, Senebkay devait mesurer 1m85.
    © © Ministère égyptien des Antiquités


L’étude de la tombe de Senebkay pourrait également révéler que les Hyksôs – un peuple sémite venu du sud de la Syrie actuelle qui a envahi puis dirigé l’Égypte au XVIIIe siècle avant Jésus-Christ- n’ont pas régné sur la totalité de l’Égypte.

“La famille royale d’Abydos, qui pourrait avoir été fondée par Senebkay, est d’origine égyptienne et ne s’est pas soumise au pouvoir des Hyksôs”, a indiqué Ali al-Asfar.

 

Fin décembre, la même équipe d’archéologues avait mis au jour une tombe vieille de 3 800 ans, celle de Sobekhotep Ier. Une découverte également importante car les historiens et archéologues n’avaient jusqu’alors que peu d’informations sur ce pharaon.

 

Source: france24 avec AFP

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS