Cheveux afros - le retour du naturel

Histoire de la femme noire et ses cheveux crépus – Episode 3 : 1965 – 1980, Retour aux sources

Dans les années 1920 il y avait un débat dans la communauté Noire sur le fait que que les femmes devaient ou non se défriser les cheveux. Marcus Garvey, par exemple, était contre. Mais les cheveux défrisés finirent par l’emporter, si bien que la plupart des adultes dans les années 1960 ne connaissaient rien d’autre. Même les hommes défrisaient leurs cheveux. C’est à ce stade qu’éclatait la mode afro.

La mode des cheveux Afro, gonflés, ne viens pas de d’Afrique subsaharienne, d’où sont originaires la plupart des Noirs en Amérique, mais d’Afrique du Sud. Là-bas, ça s’appelait « Bush ». A la fin des années 1950 elle débarqua à Greenwich Village, un quartier bohème de New York. Nina Simone fut l’une des premières à la porter.

Elle apparut pour la première dans la culture populaire américaine en 1960, lorsque Myriam Makeba porta une dans les pages du magazine Look et de nouveau deux ans plus tard, quand Cicely Tyson apparu à la télévision avec une belle coupe afro. Certains Noirs dirent à Tyson qu’elle donnait une mauvaise image des femmes noires.

Plus tard, vers les années 1966, les dirigeants du mouvement Black Power commencèrent  à apparaître dans les médias. Ils portaient des coupes Afros. Le port de l’Afro acquis désormais une signification: il signifiait un soutien au mouvement Black Power, il montrait que tu étais fier d’être noir – pas Nègre ou homme de couleur, mais noir. Noir n’était pas une mauvaise  copie de Blanc. Le Noir était grand et beau tout seul – l’essence même du concept « Black is beautiful ».

L’Afro se répandit parmi les étudiants universitaires, à la fois homme et femmes. Leurs parents pas ça si beau. Normal ! Puisqu’ils avaient grandi les cheveux défrisés. Ainsi, pour beaucoup d’entre eux ça semblait moche ; et certains bien sûr n’approuvaient pas le Black Power.

Les Blancs d’abord furent agacés par elle : pas seulement en raison du mouvement Black Power, mais aussi en raison de son message de fierté noire, que beaucoup de blancs comprenaient comme: «Je suis noir, je l’assume, et tu vas faire avec ». C’était nouveau: les Blancs étaient habitués aux Noirs essayant d’être comme eux.


L‘Afro avait encore un sens politique jusque dans les années 1969. Mais alors que tout était fini: c’est alors que les Jackson 5 commencèrent à la porter. Quand un acte si fort est adopté par le grand public vous savez qu’il est passé de symbole politique à la mode.

En 1971, il semble que tout le monde la portait – du moins si l’on se fie aux vieilles vidéos des « Soul Train » sur YouTube. Qu’est-ce que cela voulait dire ?

  • L’Afro était devenu une simple mode – et les modes ne durent jamais. En 1977, elle était clairement en voie de disparition.
  • La seule façon de vous démarquer était d’avoir une plus grosse coupe Afro.
  • Même les Noirs avec des « bon cheveux » portaient des Afros.

Les deux derniers ne pouvaient être réalisés qu’en ayant recours à des produits chimiques. Non seulement l’afro perdu son message politique, mais pour beaucoup, ce n’était même plus naturel!

L’Afro domina au cours de cette période, mais beaucoup continuaient de défriser leurs cheveux

Neo
Source: angazamag

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS