AUX SOURCES NÉGRO-AFRICAINES DU TETRAGRAMME YHWH

AUX SOURCES NÉGRO-AFRICAINES DU TETRAGRAMME YHWH (VIDEO)

C’est à partir du mot grec (w)oikos ” maison”, “habitation”, “temple”, “tombeau” que se forme le mot oiko’oumene « œcoumène » traduit par « terre habitée ». Les deux mots qui construisent oiko’oumene sont d’origine négro-africaine : oumene est un terme de référence pour Amon, et oiko de oikoe « habiter », oikos « maison » provient du ciluba mus.òkò « village », « ville » (oikos = òkò); le bambara offre la racine ugu (k>g) que l’on retrouve dans dugu « village », « pays », « région », « sol », « terre », « terrain », dugumana « par terre, sol » (au sens locatif, offre une parfaite équivalence avec oiko’oumene), dugutigi « chef de village », dugukolo « terre », « sol », « terrain », dugulen « villageois », dugumasa « roi ». Le terme oiko’oumene signifie littéralement « la Terre d’Amon », « la Région d’Amon », « le Pays d’Amon ».

Claude-Armand d’Avezac nous aura fait voir que l’un des noms du Continent noir fut Ammonide, c’est-à-dire « le Pays d’Amon »; oiko’oumene parait ainsi comme un terme qui aura servi à désigner ce Continent. Okü (=oikos), le pays des Mortels du récit Mvett de la tradition fang, traduit par « en amont », est certainement la forme la plus évidente qui fixe avec certitude l’origine de l’expression oiko’oumene dans les langues négro-africaines puisque nous reconnaitrons que le Dieu Amon est associé à la montagne (l’amont).

Le terme Mvett provient du fang “a vet” signifiant « s’élever ». Dans la langue duala, mundi est le terme qui traduit « village », ce qui permet effectivement de faire d’Okü le pays des Mortels, c’est-à-dire « le monde (habité) » (Mundus en latin). C’est à partir du grec oiko’oumene que nous obtiendrons le français “œcuménique”; et nous comprenons enfin la nature et le sens premier de la religion d’Amon qui a pour socle la tolérance et le partage dans la diversité. Cette diversité apparait partout sur le Continent noir, à travers les divinités tutélaires des familles, des clans, des villages, des villes, etc., qui émanent toutes du Dieu Un-et-Seul, c’est-à-dire Amon.

 


 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS