12-years-a-slave-12YAS_film_mobile

12 Years A Slave (12 ans en tant qu’esclave): L’horrible réalisme de ce film sur l’esclavage fait sortir des spectateurs de la salle de projection (+Bande-annonce)

On avait l’habitude jusqu’ici de films sur l’esclavage qui tournait autour de la réalité sans jamais la représenter tel qu’elle était. L’horreur inimaginable du plus grand crime de l’histoire de l’humanité a été mise en scène par le réalisateur britannique Steve McQueen, d’origine africaine-grenadienne. L’acteur britannique d’origine nigériane Chiwetel Ejiofor tient le premier rôle.

Adaptée de histoire réelle de Solomon Northup, 12 Years A Slave (12 ans en tant qu’esclave), raconte la vie d’un musicien noir de New York qui vivait libre en 1841, avant d’être kidnappé et mis en esclavage dans le sud des Etats Unis. Les scènes montrant les esclaves étant battus, torturés et tués ont fait sortir des spectateurs de la salle du Festival de Toronto où le film est actuellement présenté. Chiwetel Ejiofor défend les scènes violentes en disant qu’elles sont vitales à l’adaptation de l’histoire de Salomon Northup par Steve McQueen.

D’après Ibtimes, une scène initiale du film montre Chiwetel Ejiofor en train d’être battu 14 fois avec une raquette, puis fouétté de 14 coups. Steve McQueen montre également les esclaves étant tués et pendus. Une scène de 10 minutes montre un esclavagiste attachant une esclave à un poteau avant d’ordonner qu’elle soit battue. Elle reçoit 41 coups.

A la fin de la projection, le film a reçu une standing ovation de 10 minutes. Il a été comparé à la Liste de Schindler, film qui retrace les horreurs subits par les juifs pendant la Shoah. Qu’un film sur l’esclavage soit comparé à un film sur la shoah en dit long sur la nécessité que des africains comme Steve McQueen continuent à s’accaparer et à raconter eux-mêmes la traite négrière européenne. L’historienne africaine-colombienne Rosa Amelia Plumelle Uribe le dit, l’esclavage des africains est équivalent à une Shoah qui aurait duré 350 ans. Les africains du monde entier doivent courir voir ce film, pour que ne soit plus dédramatisé l’horreur subit en Afrique et en Amérique par 400 millions de personnes (Cf. LM Diop-Maes). Ci dessous la bande annonce du film.

 

Source: afroconceptnews.com


 

 

Bande-annonce

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS